Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

M le Président, chers collègues,

« Réconciliation » souhaitait Olivier Marie, «  n’afficher que notre étiquette communautaire » renchérissait Thierry Devautour, «  ouverture et volonté unanime de faire de notre communauté un territoire de vie et de projets partagés » concluait Alain Mathieu lors de l’installation du nouveau conseil.

Pour construire ensemble ce futur, il faut donc solder les comptes ou plutôt les contentieux, c’est le sens de cette démarche engagée avec la ville de Niort.Il s’agit de sortir d’une logique de conflit perdant/ perdant, d’une vision  Niort contre le reste de la communauté.

Le 24 septembre dernier, je faisais devant la CAN le constat que nos concitoyens ne comprenaient rien à ces conflits et permettez moi de me citer ! je déclarais  « comment sortir de cette spirale désastreuse pour tout le monde.Solliciter des arbitrages extérieurs voire s’engager dans une démarche contentieuse ne m’apparaît pas le meilleur chemin. C’est en interne, par la négociation que nous pourrons progresser dans la voie nécessaire de la coopération ».J’avais d’ailleurs écrit en ce sens dès le mois de mai 2007 à mes collègues Niortais dont certains rescapés des municipalités successives sont parmi nous aujourd’hui.

 La ville de Niort à l’image de la France au sein de l’ Union Européenne doit être attentive à défendre ce qu’elle estime son bon droit sans jamais perdre de vue l’intérêt général pour ensemble aller plus loin. J’avais alors souhaité que soit recherché collectivement et sans précipitation un accord. Les élections sont passées,il faut avancer dans la construction. Je suis entendu certes avec retard mais d’abord par les Niortais et c’est un motif de satisfaction et je remercie Mme la députée-maire de m’avoir informé de la démarche engagée même si, évidemment j’aurais souhaité comme je l’avais proposé d’être associé à cette démarche qui engage tout Niort.Apurer les différends financiers, régler quelques uns des dossiers évoqués par le président Mathieu lors de son discours de candidature, aller vers une simplification des règles en veillant à leur neutralité avec le budget unifié, écarter le contentieux,clarifier les relations financières et là il faudra bien débattre ensemble de la DSC, son mode de redistribution au regard de la population et pourquoi pas envisager son maintien au budget général de la CAN pour avancer dans la construction communautaire et, enfin, être efficace collectivement.Il faudra aussi pour l’avenir éviter les petites phrases qui blessent inutilement comme une certaine indifférence aux enjeux de la ville centre.La CAN est plus qu’une organisation financière redistributrice, c’est bien un enjeu global de territoire !

J’ajoute que le choix de mes collègues et de moi-même est uniquement guidé par la vérité de la situation avec le seul souci de faire gagner notre ville comme la CAN sans calcul politicien.Lors de la campagne électorale, j’ai martelé notre volonté de redonner à Niort un rôle moteur au sein de la coopération communautaire avec pour objectif le développement économique et l’aménagement du territoire.J’ai rappelé notre disponibilité en ce sens sur tous ces enjeux non partisans et j’ai la conviction que le vivre ensemble passe par le décider ensemble. J’ai aussi, vous le savez,souligné les faiblesses démocratiques de l’organisation présente de la CAN et le président a lui aussi évoqué la nécessité de renforcer la démocratie dans notre mode de fonctionnement.Au delà du souci légitime de former et d’informer avec des séminaires thématiques, d’associer nos concitoyens avec le CDCAN,je propose un meilleur partage des responsabilités afin que Niort soit rassemblée et mieux représentée au sein de la CAN en associant tout simplement mon groupe niortais aux travaux du bureau qui –je le rappelle- n’a pas de pouvoir de décision.La plus grande participation de chacun parallèlement implique la mise en place de commissions qui fonctionnent réellement  notamment sur l’économie- c’est fait et c’est  bien- sur la mobilité et l’accessibilité, le logement social,le tourisme et le développement durable par exemple.

Vous avez l’occasion de faire un geste symbolique fort  pour une nouvelle dynamique de la CAN, une nouvelle image moins technocratique, moins autoritaire et plus rassembleuse.Si le pouvoir ne se partage pas, l’implication de tous, l’emploi des compétences de chacun est un vrai gage de réussite, alors saisissez cette chance !

Pour notre part, nous soutenons l’effort partagé- y compris financièrement- par Niort et la CAN de reconstruction communautaire et nous restons sans ambiguïté disponibles et vigilants.

Partager cette page

Repost 0
Published by