Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Le scandale du débat budgétaire 2010 de Niort, c'est le consensus à ne pas parler d'effectifs municipaux, aussi inconvenant que de vouloir parler de sexualité, de religion ou de cumul des mandats du maire et des adjoints.

Il faudrait augmenter le nombre des agents municipaux pour faire face à la gestion des chantiers et développer le service public ! De qui se moque t-on ?

Le lancement de l'agenda 21 n'a ému personne. C'est une version administrative "vert-de-gris" d'une démarche industrielle bien connue pour réduire les dépenses, revoir les méthodes de travail, rétablir les marges tout en réduisant les effectifs.Une telle démarche mobilise les équipes de chaque service. Si la charge en était insupportable, la CGT en tête, le personnel se serait déjà mis en grève.

En surcharge le personnel ? Qui peut le croire ?
Lors de l'état d'alerte à la pandémie H1N1 il a été considéré "officiellement" que les services municipaux pouvaient fonctionner avec 1/3 des effectifs.

L'art de bien parler des chiffres budgétaires et de l'augmentation de la charge du personnel procède d'un comportement comptable. Additionner, soustraire, multiplier, cela ne parle pas de développement et de la dynamique de contrainte des coûts pour alléger la charge fiscale !

Faut-il adhérer au PS pour travailler à la mairie ?
Ce n'était pas une rumeur pendant les élections municipales, les agents s'en souviennent.
Que dire des logements de fonction du personnel de direction ou de cadres administratifs , membres actifs au PS : clientélisme ?

Les élus, les agents de la ville et de la CAN ont beau jeu de donner des conseils et des leçons de démocratie aux électeurs touchés par la crise.
"Le clivage central de la société se situe entre ceux dont l'avenir est protégé et ceux que menace la violence du marché du travail." écrit Eric Maurin, sociologue.


Dominique Octobre

Partager cette page

Repost 0
Published by