Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 15:37

Si l'agglo reste quelque chose de mystérieux pour beaucoup de nos concitoyens, sa gestion  n'en est pas moins complexe. Les défis à relever sont aussi nombreux qu' ardus! Jugez plutôt: d'abord les équilibres financiers, la gestion de la dette,quelles nouvelles recettes pour assumer de nouvelles compétences, les attentes salariales (voir la grève récente des agents en charge des déchets ménagers), comment conduire les projets annoncés d'élargissement de l'intercommunalité, de prise en charge en direct de la gestion de l'eau sur l'ensemble du territoire communautaire voire au-delà, le scot, le développement économique,etc...

Il faudra à ce futur président, une grande capacité à rassembler, le sens de l'équilibre y compris financier,la capacité à faire avancer ensemble ville et campagne pour ne pas retomber dans les difficultés passées. La CAN gagnera-t-elle en visiblité et en fonctionnement démocratique, rien n'est moins sûr même si , dans la coulisse, beaucoup ambitionnent le poste ( sans compter l'habituel jeu des chaises musicales).Comme le disait le Général de Gaulle, en la circonstance, ce qui est craindre ce n'est pas le vide mais le trop plein!Pour ce qui concerne le groupe d'opposition niortaise, nous serons les sentinelles vigilantes que nous n'avons cessé d'être pour faire de l'intercommunalité un atout de développement et du vivre ensemble et non une énième structure administrative et technocratique éloignée du quotidien de nos concitoyens.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'opposition
commenter cet article

commentaires

Alienor D 03/06/2012 16:07

vous devriez parler de "future présidente" car chacun sait que Geneviève Gaillard est candidate au poste. Et de 3!!!
Les autres maires de la CAN sont progressivement mis au pas et c'est bien triste de les voir céder si facilement aux désirs de madame.
Il reste plus qu'à lui retirer le mandat de député pour qu'elle se concentre un minimum sur les affaires locales en souffrance...