Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:35

Lors du dernier conseil de quartier du centre ville, les habitants ont appris que , contrairement à ce qui avait été annoncé dans le projet de la Brèche, les superbes vases ( fin XIXe avec l'ancien maire et ministre des Beaux Arts Antonin Proust)) au pied de l'ancien escalier monumental, pesant plusieurs centaines de kilos,ne feraient pas leur retour sur le site. Leur restauration est jugée trop coûteuse ( ~110000€). De la même façon, le monument en l'honneur d'Amable Ricard qui avait déjà perdu son buste en bronze sous l'occupation allemande, ne reviendra pas sur la place du donjon rénovée.Il en va ainsi,le patrimoine, mémoire du passé de notre ville compte moins que l'ambition présente de marquer l'espace pour la postérité.

En revanche, la guerre aux voitures continue avec l'installation prochaine de bornes escamotables aux entrées du centre ville. Il y aura quelques dérogations pour les services de secours, la navette et les livraisons notamment.Le coût est estimé à 680000€ ( durée de vie une dizaine d'années) auxquels s'ajoutent les frais de maintenance du matériel et ceux de gestion ( pas de réponse sur la charge annuelle de fonctionnement mais on peut imaginer que la Sospace  pourrait être partie prenante!).

On apprend également que le feu d'artifice du 14 juillet pourrait être tiré à l'acclameur , avenue de Limoges; à part cela, le centre ville est toujours aussi attractif même que dans cinq ans il y aura , peut être ,une galerie marchande à la place de la CCI et tout va très bien...

Partager cet article

Repost 0
Published by L'opposition
commenter cet article

commentaires

Vincent 14/06/2012 20:34

Quant aux bornes escamotables et aux "quelques dérogations", quid des riverains ?